Mon Frère John

Hamme, John
né le 03-09-1922 à Amsterdam,
mort le 16-09-1941 à Mauthausen.

John Hamme John Hamme était l’ainé des trois enfants de Manuel Hamme et Roosje Koekoek. Après quelques années,  après qu’en 1925 son petit frère Nico fut né, la famille déménageait à l’Emmastraat à Amsterdam. La famille fut complétée avec la naissance de la petite sœur Hanneke en 1933.
Là bas, dans le sud d’Amsterdam, John grandissait.   Il y visitait l’école primaire et après l’école moyenne MULO. Ses parents n’étaient  pas religieuse, mais c’était quand même une famille où on pratiquait les traditions Juives. Aux jours de fête on allait à la synagogue dans L’Obrechtstraat et quand il avait treize ans John fut Bar Mitswa.
En 1937 son père, après avoir travaillé des années dans un commerce de fourrure comme commerçant, commença un commerce lui-même avec un associé. Malgré la situation économique peu favorable dans les trentaines le commerce marchait bien et la famille Hamme était dans l’aisance. En 1940 ils déménageaient de la Valeriusstraat au  Stadionweg qui est  beaucoup plus moderne.
John voulait venir plus tard travailler dans le commerce de son père et pour cela il commença à travailler après l’école dans un atelier de fourrure, d’abord chez la maison Hirsch et après chez  le fourreur Baaij.
John était un garçon animé et joyeux et il avait beaucoup d’amis.  Il aimait le sport, Il a joué quelque temps au football dans AFC et il participait souvent aux promenades à pied avec lequel il gagnait beaucoup de médailles.
Il s’intéressait beaucoup à ce qu’il se passait dans le monde et les articles dans les journaux qu’il collectionnait formaient un grand tas.
Une fois John était lui-même dans le journal. Il était une quinzaine d’années quand un cinéma d’actualités faisait la publicité suivante: Le vendredi avant Pâques chaque centième visiteur recevrait un livre avec de photos du KLM et le millième recevrait un aller et retour par avion d’Amsterdam à Rotterdam.  Ce vendredi John se trouvait tôt devant le cinéma Du moment que la porte du cinéma s’ouvrit il comptait les visiteurs qui y entraient et il entra lui-même comme le millième. Tous les journaux prêtaient attention à ce fait particulier.
A côté son travail John suivait des leçons à une école du soir et le onze juillet 1941 il voulait absolument aller à l’école, quoiqu’il sût qu’il y aurait une rafle ce jour. Dès qu’il sortit la maison il était arrêté.
Du village Schoorl il fut déporté à Mauthausen où après quelques mois il fut tué.

Ses parents, son frère et sa sœur fuyaient en Belgique où il survivaient la guerre.

Texte par Hansje Dominicus.
Edition: de Stichting Vriendenkring Mauthausen
Amsterdam juni 1999

l’article ci-dessus est un des plusieurs dans les journeaux aux Pays-Bas. Il date du 23 avril 1938 et il paraît dans “De Graafschap-bode” un journal dans le sud-est des Pays-Bas.

Un garçon de 15 ans comptait jusqu’à mille et recevait avec cela un ticket pour un vol gratuit.

Un cinéma à Amsterdam allouait la semaine passée au millième visiteur un vol gratuit Amsterdam-Rotterdam vice versa à l’occasion d’un programme consacré au sujet de l’aviation. Mais si on a 15 ans et on n’as que peu d’argent dans la poche, il faut être très malin pour essayer de recevoir un prix pareil. Ainsi pensait aussi John Hamme et pour ça il allait déjà à un quart d’heure moins neuf faire la garde à la caisse. Il était déjà là avant la caissière, qui quand elle commença son travail ne faisait pas attention au gosse. Mais après quelque temps elle remarqua soudainement qu’il regardait avec précision ses doigts.

Le gosse comptait, il comptait une heure, encore une heure et encore une heure et il accumulait nombre après nombre dans la tête pour après une seconde ou une minute lâcher la bride et pour continuer de nouveau un peu après. Le gosse voyait disparaître l’un visiteur après l’autre au cinéma. Il était très content quand il y avait toute une compagnie en même temps qui venait car il était pressé pour compter. Il était une heure et J.Hamme faisait toujours la garde à la caisse, il n’y avait pas un visiteur qui échappait à son attention. Les aiguilles avançaient d’une heure quinze à une heure et demie. Mais soudainement après-que quelqu’un eu pris un ticket d’entrée et la caissière était sur le point de pousser sur le bouton pour remettre un nouveau ticket à un visiteur le gosse se précipita à la caisse pour acheter le ticket suivant, il déposa l’argent, regarda désireux ce qui se allait passer, et vraiment ce qu’il a voulu se passait. Il avait compté jusqu’à mille sans défaut. Il avait sauté devant la caisse juste au bon moment après le 999ième visiteur et il avait gagné le vol à Rotterdam.
“J’ai fait déjà une fois un vol circuit au dessus d’Amsterdam mais ça ne durait que très court, c’est pourquoi je voulais faire un vol plus longtemps”. Avec ça il avait tout expliqué. John Hamme recevait son billet, une récompense bien mérité pour un garçon qui savait tellement bien et patiemment compter jusqu’à mille.

John Hamme n’était pas à temps chez lui pour le déjeuner mais il risqué avec succès une réprimande. Et s’il fera ses devoirs aussi bien qu’il comptait jusqu’à 1000